Réception de Verdun sur le Doubs

7ème journée du Championnat honneur Bourgogne Franche Comté

Équipe B

Difficile de ne pas être aussi prolixe en commentaires face à l’exubérante victoire de nos réservistes qui ont littéralement asphyxié leurs homologues de Verdun sur le Doubs. En marquant la bagatelle de 11 essais nos séniors ont respecté l’adversaire jusqu’au terme de la rencontre. Ce dernier sauvera l’honneur sur un essai marqué à la 72 éme minute d’une rencontre jouée à sens unique. Les réalisations des tournusiens sont de belle facture et démontrent, si besoin était, que ce groupe a enfin une âme et que le travail entrepris depuis 3 saisons maintenant paie. Citons les marqueurs : Giovanni Desvignes (2) Matthieu Rodet (2) Antoine Viennois (1) Alexandre Viennois (1) Xavier Sermonat (1) Théo Hainaut (2) Benjamin Pranovi (1) Mathieu Bureau (1) Les transformations ont été partagées et réalisées par Benjamin Pranovi en première période et Alexis Violy en seconde période.

Score final : AST 73 Verdun 7

Les satisfactions sont nombreuses et difficile de ne pas citer l’intégration de T.Hainaut qui gonflera le tableau d’affichage par deux fois pour sa première au Faucillon. Notre grand regret repose sur les blessés du jour à qui nous souhaitons un prompt rétablissement ( Julien Monnard) et une pensée amicale pour Mathieu Rodet revenant de blessure qui se blesse à nouveau en fin de rencontre. Espérons que ce groupe sera encore au rendez vous la semaine prochaine pour montrer la voie aux équipiers A sur le terrain de Buxy.

 

Équipe fanion

Etait-ce un signe ? Les premiers tournusiens à fouler l’antre de Jean Faucillon vont mettre le feu aux poudres dès la troisième minute de jeu dans cette rencontre de haut de tableau de la poule honneur. Pas de round d’observation, mais sur la première action de jeu, Pierre Boulicaut enrhume la défense verdunoise pour aller en terre promise . Transformation réussie par Ronnie Picard AST 7 Verdun 0. Un temps plus faible de jeu et trois fautes consécutives de nos protégés auraient pu redonner l’avantage aux visiteurs qui n’en profitent pas alors que les pénalités sont relativement bien placées. Seule une réalisation de Tetu à la huitième minute permet à Verdun d’exister. AST 7 Verdun 3. Pierre Boulicaut récidive dès la 24ème minute et après une course de 40 m conclue une magnifique action engagée par Florian Terrier. Essai transformé. AST 14 Verdun 3. Si les lignes arrières ont brillé, les premières lignes (peut-être jalouses?) vont prouver que le rugby commence toujours devant et aggravent le score par un essai collectif également transformé par Ronnie. AST 21 Verdun 3.
Ce même Ronnie, qui gonfle ensuite le score d’une réalisation sur pénalité accordée à 40 m à la 34ème minute de jeu. AST 24 Verdun 3. Et pour conclure le premier acte, Antoine CHEVI marque un nouvel essai à la 37 ème minute de jeu. Essai transformé. Score à la pause : AST 31 Verdun 3.

La seconde période ne sera pas du même contexte que le premier acte joué sur un rythme permettant à nos couleurs d’affirmer leur supériorité sur tous les fronts. Au contraire, énormément sanctionnés pour des fautes souvent inutiles nos séniors vont céder à l’heure de jeu sur un essai de Verdun. Essai transformé; AST 31 Verdun 10. Tournus pilonne alors les 22 m verdunois durant le dernier quart d’heure de la partie mais à chaque fois que l’on imagine le cuir en terre promise, une faute adverse annihile nos actions. Et ce qui devait arriver…. arrive à la 76ème minute par un essai de pénalité accordé à nos couleurs.
Score final : AST 38 Verdun 10

Conclusion : Deux périodes bien différentes dans le jeu avec un premier acte abouti et un second haché par des fautes rapidement sanctionnées. Un résultat avec une victoire bonifiée pour les deux équipes seniors de l’AST qui doivent cependant observer de nombreuses blessures. Espérons que la majorité des éléments ayant souffert ce dimanche seront rétablies pour l’opposition à Buxy le week-end prochain.

Une pensée particulière pour les familles de l’A.S.T endeuillées par la disparition d’Eric Billy et du papa d’Antoine Desmurs et pour lesquelles une minute de silence a été observée en début de rencontre.

Christian Vernaudon